Le 12 novembre 2009, la mythique usine d’East Troy produisait sa dernière Buell de série sous l’égide Harley. Une page a été tournée dans le monde de la moto, mais c’était seulement la fin d’un chapitre pour Monsieur Erik Buell…

Pour notre plus grand plaisir, Erik Buell Racing continue de produire des machines de piste et de pousser l’innovation toujours plus loin autour du concept simple : avoir un moteur et deux roues les plus efficaces possibles…

Ce pilote, ingénieur, passionné… a en effet marqué les époques en concevant des motos avec des parties cycles toujours plus abouties, améliorant sans cesse son concept. Il est le premier à monter sur des modèles de série une fourche inversée et des durits avia. Au début des années 2000, il va plus loin dans le centrage des masses et l’abaissement du centre de gravité en créant un cadre/réservoir d’essence et un bras oscillant/réservoir d’huile! Diablement efficace et tellement racé. De même pour le freinage, afin de diminuer le poids de la roue avant, il n’hésite pas à monter le fameux mono-disque périmétrique. Ceci permet de gagner 3kg tout en gardant un freinage d’une grande efficacité. Ce cocktail détonnant qu’est la XB ne laisse personne indifférent, surtout avec son moteur de custom gonflé et sa courroie typique!

En 2007, il peaufine encore son concept en y greffant le terrible twin autrichien de chez Rotax : le Helicon, venu avec ses 146 chevaux et 11mkg de couple! On découvre alors la 1125R, machine de course avant tout, sans compromis, tout sur la moto est étudié avec minutie et optimisé à souhait. Et quelle moto ! Même en déclinaison CR le bolide a une sacrée gueule; ce qui lui vaut des réactions sans concession autour d’un design particulier : on aime… ou pas!

Cette moto de caractère, elle nous envoute et nous avons réfléchi à décliner son appellation Café Racer. Elle est née pour l’efficacité et la performance, son architecture en impose, qu’à cela ne tienne, faisons la part belle au côté technique de la machine! Nous n’allons pas nous encombrer avec trop de carénages et lui donner une esthétique ramassée autour du cadre et du moteur, alléger encore la machine et harmoniser le tout à la sauce Kerozin…

  • Double « réservoir » en carbone : le premier remplace la boîte à air d’origine, le second intègre le nouveau compteur
  • Radiateurs sur mesure en position frontale
  • Nouvelle boucle arrière en carbone
  • Sabot moteur enveloppant en alu
  • Cul de selle type café racer
  • Plaque de phare façon flat track
  • Sellerie en cuir marron